08.03.2019

RECRUTEMENT

ENQUÊTE – les 20-35 ans et leur vision du travail


INTRODUCTION ET CONTEXTE

Aujourd’hui, la génération Millenials représente plus d’un tiers de la population active. En 2020, elle en représentera la moitié, en 2025, les trois quarts.

Il paraît important d’aller au-delà des clichés pour identifier et comprendre quels sont les leviers pour optimiser les recrutements et retenir les jeunes talents.

Pour cela, BOOST&GO a lancé en 2018 une enquête sur les réseaux sociaux, à destination des 20-35 ans, pour savoir quelles sont leurs attentes et ce qui les motive, dans leur travail, principalement, et également dans leur vie.

Pour notre analyse, nous avons conservé les réponses des bac+2 et plus.

Notre échantillon est représenté à plus de 80% de salariés et à 65% de bac +4 ou +5.

Pour certaines questions, nous avons découpé les résultats par tranches d’âge. Dans notre échantillon, elles sont réparties comme suit :

  • 20-24 ans : 25%
  • 25-29 ans : 30%
  • 30-35 ans : 45%

Pour éviter les stéréotypes de genre, nous n’avons pas découpé les résultats selon le critère Hommes / Femmes.


RÉSULTATS ET ANALYSES

Question I – Que privilégieriez-vous dans une recherche d’emploi ? (jusqu’à 3 choix possibles)


1 – Les missions du poste
2 – Le niveau de rémunération
3 – L’ambiance et l’espace de travail
4 – Les opportunités d’évolutions
5 – Autres

Dans leur recherche d’emplois, les jeunes travailleurs plébiscitent donc :

  • Les missions du poste
  • Le niveau de rémunération
  • L’ambiance et l’espace de travail
  • Les opportunités d’évolution

Le ranking varie légèrement en fonction de l’âge. Pour les 25-29 ans, le niveau de rémunération vient en troisième position, après les missions du poste et l’ambiance et l’espace de travail.

Il apparaît également que les plus âgés sont plus sensibles aux autres atouts proposés par les entreprises puisque pour les 30-35 ans, ils correspondent à la moitié des choix exprimés.

Pour les plus jeunes, les autres atouts ont beaucoup moins d’importance et il paraît essentiel que les entreprises qui recrutent s’assurent de garantir ces 4 facteurs  principaux.


Question II – Pour vous, le travail répond à quel besoin ?


 

Question III – Pour vous, la réussite professionnelle c’est : (jusqu’à 2 choix possibles)


 

Question IV – Quelles sont vos aspirations pour le futur ? (jusqu’à 2 choix possibles)


 

Questions II, III et IV – Résultats

Ces trois questions abordent 3 points de vue légèrement différents. Cependant les réponses obtenues tendent vers la même direction et deux grands thèmes se détachent :

Le sens que l’on donne à son travail :

  • M’épanouir
  • Faire un métier qui me passionne
  • évoluer dans mon métier
  • Prendre des responsabilités d’encadrement
  • Créer mon entreprise

La rémunération :

  • Avoir un Revenu
  • Gagner de l’argent
  • Gagner plus d’argent.

 

Question V – Dans la vie en général, qu’est ce qui est le plus important pour vous ? (jusqu’à 2 choix possibles)


 

1 – La vie de famille
2 – L’équilibre
3 – Les amis
4 – Les voyages
5 – Le temps libre
6 – Autres

Malgré des variations selon les tranches d’âge, les relations humaines et l’équilibre sont des composantes essentielles dans la vie des personnes constituant notre échantillon.

Une vie équilibrée où le travail est présent mais sans l’emporter sur l’épanouissement personnel est donc un levier fort pour attirer/retenir les jeunes talents.

Question VI – Quel type d’entreprise préféreriez-vous ?


1 – Une TPE/PME
2 – Une grande entreprise de plus de 500 employés
3 – Une start-up
4 – Une ONG/association
5 – Autres

Les TPE et PME sont choisies par 45% des 20-24 ans et 33% des 30-35 ans. Elles ont donc des atouts à mettre en avant.

Les 25-29 ans plébiscitent les grandes entreprises (synonymes de stabilité )ou bien les ONG/associations (synonymes de sens).


Question VII – D’une manière générale, dans votre situation professionnelle actuelle, êtes-vous :


 

Question VIII – Pour quelle raison pourriez-vous quitter votre poste actuel ?


Pour mieux analyser les réponses à cette question, nous avons choisi de regrouper les propositions sous trois catégories :

A – Raisons liées aux leviers professionnels que nous avons identifiés :

  • Une nouvelle opportunité
  • Un travail plus stimulant
  • Une rémunération ou des avantages insuffisants
  • Une meilleure ambiance de travail

B – Raisons liées à l’employeur actuel :

  • Un changement de management
  • Un changement majeur dans mon entreprise
  • Un plan social

C – Raisons personnelles :

  • Un changement dans ma vie privée
  • Les temps de trajets
  • La création de mon entreprise


Plus de 80% des personnes interrogées étant satisfaits ou plutôt satisfaits de leur situation actuelle au travail (cf. question VI), il n’est pas surprenant que notre panel invoque peu des raisons directement liées à leur employeur actuel.

Cependant, 1/3 de notre échantillon se dit ouvert à de nouvelles opportunités.

Les réponses à cette question confirment que les leviers SENS et, dans une moindre mesure, ARGENT sont forts.

Chez les plus âgés (25-35 ans), la place importante accordée à la vie personnelle se confirme.


 

POUR ALLER PLUS LOIN…

 

Les résultats de cette enquête confirment que la nouvelle génération cherche à donner du sens à son travail, avant même le niveau de rémunération.

Une enquête de CornerJob sur le même sujet (*), dont les conclusions ont été publiées en novembre 2018, confirme nos résultats et insiste également sur la recherche par les 20-35 ans d’une vie stable et équilibrée, grâce à l’entreprise…

Cependant, il ne faut pas se montrer naïf : dans notre panel, une rémunération juste est considérée comme acquise ou « normale » pour les plus de 25 ans. Les personnes se concentrent alors plutôt sur :

  • Le sens, l’intérêt des missions,
  • Les perspectives d’évolutions,
  • L’équilibre personnel/professionnel.

La rémunération (principalement pour les 20-24 ans) et les avantages annexes (principalement pour les 30-35 ans) restent des leviers essentiels.

L’APECRH, dans son numéro spécial Millenials (**), estime qu’en cela, cette génération n’est pas très différente de ses aînées.

Il semble important d’être particulièrement attentif à ces différents leviers dans le cadre d’une politique de rétention des salariés et/ou d’un recrutement externe :

  • Marque employeur, attractivité, image de l’entreprise
  • Sens, intérêt, employabilité, évolution
  • Équilibre et stabilité

Le cliché selon lequel nous aurions à faire à une génération « qui ne veut pas travailler » semble être désormais obsolète.

La différence majeure avec leurs ainés vient du fait, qu’indépendamment du souhait de stabilité et d’équilibre, la nouvelle génération n’hésite pas à remettre en question sa situation professionnelle et à quitter son job (désaccord avec la culture d’entreprise et les valeurs, souhaits d’évolution, opposition avec le style de management…).

Elle exprime ses attentes de manière plus directe et moins décomplexée.


(*) CORNERJOB, « Etude 2018 : Millenials et Monde du Travail, comprendre les Millenials pour optimiser vos recrutements »

(**) APECRH, Numéro Millenials, Novembre-Décembre 2018